Pâques 2004 : IL est vraiment ressuscité !

« Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité » (Évangile selon saint Luc-24, 1-12)
Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité,
message commun aux chrétiens.


 

En cette année 2004, une heureuse coïncidence permet à tous
les chrétiens de fêter Pâques le même jour : le dimanche 11 avril.
Durant le Carême, nous nous sommes préparés à célébrer la Sainte
Résurrection du Christ. Nous avons pu répondre à l’appel de l’assemblée
des Évêques Orthodoxes de France nous invitant à communier dans
l’expérience de la puissance du jeûne et de la prière.
Nous saisissons l’occasion de cette date commune, nous, responsables
de nombreuses communautés chrétiennes en Ile-de-France, pour vous
adresser ensemble ce message.
Il est mort et ressuscité pour tous

Nous vous le redisons aujourd’hui : oui, Christ est ressuscité et sa
résurrection est l’événement central de notre foi. Par le don de son
Esprit, nous sommes en relation avec Lui, le Vivant et en communion
avec son Père et entre nous. Bien plus qu’un sage ou qu’un prophète, Jésus
est le Fils de Dieu et c’est sa résurrection qui donne le sens de sa conception
dans le sein de Marie, de sa naissance à Bethléem, de son message,
de ses souffrances et de sa mort par amour. Saint Paul l’a écrit aux chrétiens
de Corinthe : Si le Christ n’est pas ressuscité, vide est notre prédication,
vide aussi votre foi (1 Co. 15, 14).
Par le baptême, nous sommes plongés dans la mort vivifiante du Christ
et nous participons déjà dans la foi à sa victoire. Unis en son Corps, nous
constituons l’Église qui, malgré ses faiblesses, est, par la seule grâce de
Dieu, le signe de sa présence dans le monde. Nous ne sommes pas chrétiens
pour nous seulement car c’est l’humanité tout entière et toute la création
qui sont appelées à être arrachées aux puissances de séparation et de
mort. Nous sommes l’Église du Christ pour le monde et pour notre mission
au service de tous.


Lumière dans les ténèbres
Par l’antique expression de notre Credo, Il est descendu aux enfers,
le troisième jour Il est ressuscité, nous affirmons que le Christ, en
sa mort et en sa résurrection, a remonté le cours de l’histoire
humaine et libéré tous ceux et celles qui demeuraient captifs des
ténèbres de la mort. Maintenant, nous-mêmes qui avons la vie du Christ
en nous, voici que nous sommes entraînés par la puissance de sa résurrection
et qu’avec Lui nous descendons dans les « enfers » d’aujourd’hui :
enfers de la souffrance et de la maladie, du doute et de la peur, de l’injustice
et de la misère, de la violence et de la haine. Ces « enfers » existent
pour beaucoup ici et dans le monde. Ce sont souvent des situations personnelles
ou collectives qui abîment et parfois détruisent la cohésion
sociale, la fraternité et la communion avec Dieu. Pourtant, au sein de ces
ténèbres, la puissance et la lumière de la résurrection sont à l’œuvre : tant
de martyrs de nos Églises, tant de prophètes et de témoins de
l’espérance et de la charité n’ont cessé et ne cessent de le manifester.
A nous chrétiens, il revient aujourd’hui d’oser, nous aussi, en témoigner
par nos actes et par nos paroles.
La vie plus facile pour les chrétiens ?

Il nous arrive de nous entendre dire : « Vous avez de la chance. Vous êtes
chrétiens. Pour vous, c’est plus facile » Nous avons raison de réagir en
affirmant que, comme tout un chacun, nous pleurons, nous souffrons,
nous connaissons la tristesse et la douleur des séparations, des angoisses,
des échecs, des injustices. Mais, en même temps, nous croyons que le
Christ ressuscité est aux côtés de tout être humain dans l’épreuve. Par la
foi, nous faisons l’expérience de sa présence illuminant notre existence
parce qu’Il est Lui-même le Chemin, la Vérité, et la Vie (Jn 14, 6). Sans arrogance
ni condescendance, nous pouvons donc dire : avec le Christ, la vie
n’est pas plus facile, elle est remplie de la joie de sa présence et de la force
de son Esprit.


Commencement de l’avenir

Si la foi en la résurrection du Christ et en notre propre résurrection
avait seulement pour objet « l’au-delà de la mort », elle ne serait pas
la foi mais seulement un pari dans le vide. En Jésus Sauveur, le futur
est déjà là. Dans notre présent, la vie éternelle a commencé. Le Christ nous
offre une plénitude de vie qui se poursuivra après la mort. Nous
goûtons aujourd’hui à ce qui durera toujours si, dans une totale confiance,
nous nous laissons saisir par le Ressuscité. Il affirme en effet : celui qui croit
en moi, même s’il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en moi, ne mourra
jamais (Jn 11, 25-26).

Frères et soeurs, Christ est ressuscité ! Il est vraiment vraiment ressuscité
 ! La nouveauté de vie qu’Il a apportée lutte encore en nos
cœurs et dans nos sociétés contre toutes les puissances de mort qui
atteignent l’être humain et l’empêchent de vivre en pleine communion avec
ses frères et soeurs et avec Dieu. Mais l’amour divin est plus fort que toutes
les formes de mort. Le Christ Jésus nous entraîne en sa victoire. En cette
Fête des fêtes, qu’Il augmente et fortifie votre joie, votre foi, votre amour,
votre espérance !






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP