OFFRIR A–T–IL DU SENS ?
 

En réfléchissant à cette question, je pense forcément aux anniversaires, à Noël, à la fête des mères, et à bon nombre d’autres fêtes qui jalonnent l’année.

Puis me vient aussi cette suite de mots : offrir, offrande, offertoire. L’offertoire, dans la liturgie eucharistique, a-t-il un lien avec ces fêtes à l’occasion desquelles nous nous offrons des cadeaux ?
Je me souviens de ce propos, dans un film : « II est malhonnête, quand on offre un cadeau, de donner quelque chose qui ne compte pas énormément pour nous ».
Sans doute que lorsque nous offrons un cadeau à quelqu’un, cela nous fait plaisir, comme de même (en tout cas, on l’espère !), cela fait plaisir à celui qui le reçoit.
Dans la liturgie, n’est-ce pas similaire ?

En offrant le pain et le vin, « fruits de la terre, de la vigne et du travail des hommes », nous offrons le fruit de la création. Nous offrons le fruit de notre collaboration à l’œuvre de Dieu. Nous offrons le fruit de l’Alliance que Dieu a scellée avec nous.

Quelle merveille en comprenant cela !
L’offrande faite dans la célébration eucharistique est le signe de l’Alliance de Dieu avec nous. C’est au cœur de cette offrande que Jésus Christ se rend réellement présent, pour la gloire de Dieu et le salut du monde.
Quand nous nous offrons des cadeaux, quelles qu’en soient les occasions, puissions nous vivre ces échanges comme des signes de l’alliance qui doit être au cœur de chaque relation humaine.


P. Christophe RIVIERE






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP