Mais... qu’est ce qu’ils cherchent ?

La vocation d’une église est d’être ouverte. Les trésors qu’elle abrite
appartiennent à tous. II n’est pas besoin pour y entrer d’un certificat de baptême. Son large accueil clame que Dieu ne distingue pas le grec du juif, l’esclave de l’homme libre, le pauvre du riche. En offrant son toit comme une maison
commune, l’église invite à bâtir une humanité fraternelle sans exclus. En
conduisant le regard vers le beau, elle conduit la conscience au-delà de l’utile. En proposant son silence, elle ouvre pour ceux qui se rendent disponibles une présence mystérieuse faite de pardon et d’amour.


 

Ils sont nombreux, très nombreux, ceux qui poussent la porte de nos églises.
En groupe, avec ou sans guide, seuls ou en
famille, certains entrent, font un petit tour, (le bus les attend peut-être), vont allumer un cierge ou
mettent une pièce afin d’avoir plus de lumière et
entendre de la musique.
D’autres encore prennent du temps pour visiter, photographient, s’assoient pour prier ou écouter l’orgue, puis s’arrêtent devant le présentoir des revues et informations locales ou nationales, enfin beaucoup écrivent leurs impressions ou leurs prières dans le « livre ouvert » mis à leur disposition.
C’est bien ainsi ! car l’église c’est la maison du peuple de Dieu, ouverte à tous.
Nous la voulons belle notre église, accueillante (au sens propre comme au figuré), ordonnée, avec des fleurs (peu mais significatives), des
affiches (oui, mais pas n’importe quoi et récentes), de la lumière, de la musique.
Tous ces éléments certes, ne donnent pas la foi, mais permettent peut-être de « se sentir bien ». Parler alors à Dieu, qui nous attend,
devient plus facile ; il n’est que de lire notre « livre ouvert » pour comprendre l’importance de l’accueil dans nos églises.
Que cherchent les visiteurs de nos chapelles, cathédrales, romanes, gothiques ou contemporaines, eux seuls le savent ou ne le savent pas.
Ce dont on est sûr, c’est qu’on ne sort
jamais d’une église comme on y est entré car même si nous n’en avons pas conscience, Dieu nous y attendait.
Bonnes visites pour cet été.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP