Loué sois-tu, Seigneur.

Tout est cadeau et invite à l’action de grâce et à la louange.


 

Le pape François commence son encyclique sur l’écologie humaine par ces mots « Laudato si » qui débutent le cantique des créatures de François d’Assise dont Jean Paul II a fait le patron de l’écologie.
Il fait explicitement référence à François d’Assise qu’il considère comme « l’exemple par excellence d’une écologie intégrale, vécue avec joie et authenticité » (Laudato si, paragraphe 10).
A l’approche du 4 octobre, fête de Saint François, nous pouvons nous interroger sur la manière dont il perçoit la création et faire le lien avec l’encyclique.
« Loué sois-tu, Seigneur, avec toutes tes créatures… avec frère Soleil…pour sœur Lune et les étoiles… pour frère Vent et l’air et les nuages… pour sœur Eau… pour frère Feu…
Loué sois-tu, Seigneur, pour sœur notre mère la terre qui nous porte et nous nourrit, qui produit la diversité des fruits avec les fleurs et les herbes… » (cf. Cantique des créatures).
Les traducteurs hésitent au niveau des prépositions : faut-il traduire : loué sois-tu « avec » ou bien « pour », ou encore « par » ? Quoi qu’il en soit, François appelle toutes les créatures à louer Dieu et appelle les hommes à une unité profonde avec les créatures qu’il appelle frères et sœurs parce que pour lui elles proviennent d’une même source : l’amour paternel de Dieu. Cela le rend éminemment fraternel.
Pour lui, la finalité de l’homme, son identité, sa joie et sa plénitude, c’est le Très-Haut et Bon Seigneur. Pour lui tout a sa source dans la paternité créatrice de Dieu, tout est don. Tout : l’homme, la terre, le cosmos. Tout est cadeau et invite à l’action de grâce et à la louange. A l’époque de Saint François, l’inquiétude qui nous habite aujourd’hui face à l’avenir de notre planète n’était pas d’actualité et pourtant il nous invite au respect de toutes créatures, de toute la création, de tout ce qui vit sur notre terre.
François, profondément enraciné dans l’amour de Dieu Père, source de l’univers, est libéré de tout instinct de propriétaire. Il ne possède rien en propre, il reçoit tout, tout est pour lui don gratuit de l’Amour.
Les problèmes actuels ne proviennent-ils pas du fait que l’homme se croit propriétaire, propriétaire de ses biens, de ses dons, de la terre et de tout ce qu’elle produit. Il détourne à son profit l’œuvre de la création, devient purement consommateur, sans aucune limite et par conséquent détériore jusqu’aux relations humaines qui finissent par ne plus rien avoir de fraternel. « En revanche, si nous nous sentons intimement unis à tout ce qui existe, la sobriété et le souci de protection jailliront spontanément. La pauvreté et l’austérité de Saint François n’étaient pas un ascétisme purement extérieur, mais quelque chose de plus radical : un renoncement à transformer la réalité en pur objet d’usage et de domination » (Laudato si, paragraphe 11).
« Tous les biens, rendons-les au Dieu très haut et souverain. Reconnaissons que tous les biens lui appartiennent. Rendons lui grâces pour tout, puisque c’est de lui que procèdent tous biens. Lui, le Dieu très haut et souverain, le seul vrai Dieu, qu’il obtienne, qu’on lui rende, qu’il reçoive tous honneurs, toutes louanges et bénédictions, toute reconnaissance et toute gloire, car tout bien est à lui qui seul est bon » 1 règle de Saint François 17,17-18
« Dieu tout puissant qui es présent dans tout l’univers et dans la plus petite de tes créatures, toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté. Inonde-nous de paix pour que nous vivions comme frères et sœurs sans causer de dommages à personne. Guéris nos vies pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction. Apprends-nous à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie. » (Laudato si, paragraphe 246).
Sœur Ghislaine Roussel






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP