Le temps ordinaire.
 

Nous avons quitté et clôturé le temps de Noël voilà 3 semaines par le baptême du Seigneur et nous sommes revenus dans le temps ordinaire.
Temps ordinaire, ce mois de février est ordinaire puisqu’il ne verra même pas, pour nous, les vacances scolaires d’hiver (qui débuteront le 01 mars 2014), étrange calendrier !
Pour les chrétiens, février reste un temps ordinaire lumineux. Dans le prolongement de l’hiver, la lumière du Christ vient illuminer nos peurs et nos attentes.
Février s’ouvre par la fête de la Chandeleur qui commémore la présentation de Jésus au temple de Jérusalem.
En effet, la tradition juive voulait que le premier garçon né dans une famille soit présenté au temple de Jérusalem, quarante jours après sa naissance et consacré à Dieu ( Luc 2, 22-23).
Ceci est bien loin de notre vie d’aujourd’hui.
Lors de cette présentation de Jésus par Marie et Joseph, le vieillard Syméon prend l’enfant dans ses bras et l’annonce comme « Lumière pour éclairer les nations » (Luc 2, 29-32). D’où la traditionnelle utilisation de la lumière des cierges pour cette fête « Chandeleur ».

Où sont les crêpes dans tout cela ?

La tradition des crêpes : coutume que l’on fait remonter au pape Gélase 1er qui faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome.
Ces belles crêpes, avec leurs formes rondes et leurs couleurs dorées, rappellent le soleil.
Cela tombe bien puisque le début du mois de février est le moment de l’année où les jours s’allongent de plus en plus vite.
Fête païenne et fête religieuse viennent s’entrecroiser et nous devenons tous des enfants pour déguster avec gourmandise de larges bonnes crêpes sucrées.
De même que Syméon ouvre ses bras, nous sommes invités à ouvrir un espace dans nos vies, à redonner de la lumière à ceux qui souffrent, de l’espérance par un geste, une parole.
L’Eglise nous propose, le 11 février, la journée mondiale du malade. Le pape François en délivre le message. II a pour thème : Foi et charité : « Et nous devons, nous aussi, donner notre vie pour nos frères » (1 Jn 3,16).
Le dimanche de la santé sera célébré le 9 février sur notre paroisse, avec la possibilité de recevoir le sacrement des ma lades au cours de la messe.

Pas si ordinaire ce temps.

Heureux les habitants de ta maison 

Ils pourront te chanter encore !

Heureux les hommes dont tu es la force :

Des chemins s’ouvrent dans leur cœur !

Ps 83 (5-6)
Agnès RIEU






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP