Sites Web
Le plein d’énergie pour la rentrée… pour sortir

Nous le savons, les énergies nécessaires sont nombreuses


 

Au seuil de ce nouveau mois de septembre, cela n’aura échappé à personne, c’est la Rentrée ! Les heures d’ensoleillement se font plus avares ; une frénésie certaine envahit les rues de nos villes et villages du Tricastin ; les enfants, apprêtés comme un sou neuf, les yeux encore plein de souvenirs de vacance, vont reprendre le chemin de l’école ; l’année pastorale s’organise. Oui, pour tous, petits et grands, c’est la rentrée. Et, comme tous les ans à la même époque, ont entend, ici ou là, les « bons conseils » pour que cette rentrée se passe dans les meilleures conditions possibles. Parmi tous ces conseils il en est un qui a retenu plus particulièrement mon attention : « Faites le plein d’énergie pour la rentrée ». Conseil sage s’il en est. Et « conseil » que nous pourrions, aussi, aisément adapter à notre rentrée paroissiale : « Au seuil de cette nouvelle année, faisons le plein d’énergie ! » Et, nous le savons, les énergies nécessaires sont nombreuses. Parmi toutes les sources d’énergies nécessaires nous pouvons repérer la prière, l’étude de la Parole de Dieu, la participation à la vie sacramentelle de la paroisse ou aux diverses activités proposées. La liste de ces différentes activités est longue et notre journal « Tissez des liens » en fait l’écho tous les mois. A celui qui veut bien recevoir, tout est donné ! Au seuil de cette nouvelle année pastorale, nous pourrions peut-être aussi être vigilants à notre « consommation » d’énergie. Et en matière de pastorale, ne nous y trompons pas, « l’isolation » est bien la dernière des mesures à adopter ! Bien au contraire ! C’est en allant « au dehors », au dehors de nos églises et de nous-mêmes, en sortant de nos habitudes sclérosées, de nos schémas pastoraux touts faits, du « on a toujours fait ça » et du mortifère « c’était mieux avant », que nous pourrons « faire le plein d’énergie » en allant à la rencontre et en accueillant, comme il convient, tous ceux qui frappent à la porte de notre Eglise ou qui sont sensibles à son message évangélique. Il se vit quotidiennement des choses extraordinaires sur notre paroisse. Quel regret pour vos pasteurs que bien peu y prêtent attention et ne se ressourcent pas de ces merveilleuses rencontres, tant ils se ferment au « présent » de l’action de Dieu chez nous en s’usant à ressasser un passé révolu.L’éternel « recommencement » de la rentrée doit nous inviter à nous rappeler toujours et sans cesse que Dieu nous donne rendez-vous et nous attend au « présent », au « présent » tel qu’il est et non tel que nous voudrions trop souvent qu’il soit. La grâce du travail missionnaire a ceci d’extraordinaire : « plus on se dépense à son service, plus grande est la source de vie et de joie reçue ! Et plus on reçoit, plus on est à même de donner ». Et ceci toujours dans le « Présent », dans « l’Aujourd’hui » de Dieu. Ce n’est pas un hasard si les mots « dons », « cadeaux » et « présents » sont synonymes. Il y est toujours question de joie de donner et de recevoir.
Il est, enfin, un autre « lieu » ou nous pourrons faire attention à notre consommation d’énergie pour que toutes nos forces disponibles soient savamment et intelligemment consacrées à l’annonce de l’Evangile. C’est, bien sûr, notre attention au « gaspillage d’énergie ». Si l’action pastorale est vivifiante et « ressourçante » (pardon pour le néologisme) il y a aussi, bien trop souvent, beaucoup d’énergies perdues qui seraient bien plus utiles à un véritable travail missionnaire.
Il est de la responsabilité de chacun de veiller à notre « consommation d’énergie ». Une simple parole de reconnaissance, un petit merci, un petit engagement humble et discret pour aider, un petit geste pour renforcer une équipe liturgique ou de funérailles, l’ouverture et la fermeture des églises, et, pourquoi pas, un investissement dans la catéchèse ou la préparation aux sacrements. Il y a toujours tant à faire ! Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Le temps de rentrée est un moment favorable pour se reposer la question : « Que pourrais-je faire au service de la paroisse ? ».
Il y a quelques semaines paraissait, dans la lignée de l’exhortation apostolique « Gaudium Evangeli » (La Joie de l’Evangile), la belle lettre encyclique du pape François « Laudato si » (Loué sois-tu ! ) « Sur la sauvegarde de la maison commune ». Que ces belles pages du saint père, nous guident tout au long de cette nouvelle année pastorale. Puissions-nous y trouver et y puiser les forces nécessaires en ce temps de rentrée pour sortir à la rencontre de tous nos frères « aimés de Dieu sur cette Terre ». Ce sera pour chacun de nous une magnifique préparation spirituelle à notre « Entrée » dans l’année de la Miséricorde.
Père Stéphane-Jacques Ruchon,
curé de la paroisse Saint Marcellin Champagnat en Tricastin






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP