LE PARTAGE AUTREMENT
 

Il m’a été demandé
par l’équipe de rédaction
de « Tisser des liens » de
partager avec vous sur le
jeûne, le partage et la
prière. Je suis heureux de
répondre à cette
demande.
Une ancienne prière
d’action de grâce du rite
chaldéen (Église d’orient
basée en Irak) nous
montre un chemin.
Comment prier et
partager ? Pour commencer
ma réflexion je me
suis posé quelques questions.

  • Comment les chrétiens prient-ils aujourd’hui ?
  • Savent-ils prier ?
  • Connaissent-ils des chants religieux par cœur.
  • Connaissent-ils des chants de louange ?

Une des strophes
de cette prière nous dit :
« Nos bouches qui
ont chanté à l’intérieur de
l’église ta louange,
dispose les à réciter sans
cesse les hymnes de ta
gloire. »

Mais nos églises
sont-elles pleines de
fidèles, pour qu’ils puissent
apprendre à chanter
des hymnes de louange ?
Autre partie de la
prière : « nos oreilles, qui
ont écouté l’annonce de
tes merveilles, préserve
les des cris de la terreur,
nos yeux qui ont contemplé
la grandeur de ta tendresse,
accorde leur, Seigneur,
de voir ton espérance
désirée ».

Je me demande :
nos oreilles que je vois
souvent avec des écouteurs,
qu’écoutent-elles
aujourd’hui ?
Nos yeux, que
voient-ils ?
Nous somme s
perdus dans le monde
d’aujourd’hui, qui malheureusement
crie souvent
« Dieu ! Reste loin de
nous ! »

Savoir prier aujourd’hui,
ce n’est pas difficile.
Il suffit de s’arrêter,
d’entrer dans le silence du
cœur, à l’église, dans la
nature ou chez soi.
Le temps du
carême est un temps
propice pour vivre cela.
Dire tout simplement
« Dieu, mon Dieu,
Tu es là, je t’aime, j’ai confiance
en toi et je veux
vivre cela avec mes
frères ».

Là est le partage.
Je partage ton amour
avec mes frères et soeurs.
Je partage ta joie. Je
marche vers toi, mais pas
seul.
A travers les exercices
spirituels du carême,
comme le jeûne et la
prière assidue, je vis le
partage d’une autre
manière.

Père Tony Haddad
Marseille






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP