« Cela est bon »

Que nos communautés paroissiales, que nos églises, soient pour tous comme autant de lieux qui invitent à la Rencontre avec le Seigneur.


 

« Dieu vit tout ce qu’il avait fait : cela était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin et ce fut le sixième jour. Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement. Le septième jour, Dieu avait achevé l’œuvre qu’il avait faite. Il se reposa, le septième jour de l’œuvre qu’Il avait faite. » (Genèse 1,31-2,1-2).

Nous savions déjà que Dieu le Père avait créé les vacances en même temps que toute son œuvre de Création. Un jour à peine après avoir créé le travail en confiant à l’homme sa Création ! Avec le repos du septième jour, Il instituait un temps de repos pour contempler son œuvre afin d’y reconnaître sa présence. La sanctification de ce jour de repos (le sabbat) est à l’origine du « jour du Seigneur » mais aussi de toutes retraites dans notre quotidien pour nous ressourcer en sa présence.

Moins connue, sans doute, est la confirmation par Jésus lui-même de ce temps, de ce retrait et de ce repos. Non seulement Il devait porter le repos sabbatique à son accomplissement en lui donnant tout son sens, mais Il devait aussi inviter ses disciples à prendre un temps de repos au retour de mission. « Venez à l’écart vous reposer » (Marc 6, 30s) dira-t-il à ses disciples, tout heureux mais aussi éreintés par leur zèle missionnaire.

Dieu nous invite aujourd’hui encore à ce temps de retrait et de repos. Et nul besoin de s’éloigner bien loin. Les vacances avec le Seigneur cela commence dès que l’on se remet en sa présence en prenant un peu de recul sur nos actions quotidiennes. Un temps de recul pour redonner du sens à nos actions, à notre travail. Un temps aussi pour rendre grâce et contempler notre participation à la Création et à la construction du Royaume de Dieu.

L’homme se réalise et se sanctifie dans son travail, mais aussi, dans ce temps de recul et de retrait en présence de Dieu pour redire avec Lui : « Cela est bon ».

Tout au long de cet été, nombre de nos fidèles paroissiens vont partir en vacances, à la rencontre d’autres lieux, d’autres horizons. D’autres, ne vont pas partir bien loin, retenus par leur état de santé, ou bien encore par des proches qui auront besoin de leur présence continue. D’autres encore ne pourront partir en vacances faute de moyens ou tout simplement par ce que la période estivale est aussi pour beaucoup une période d’intense activité professionnelle (saisonniers, tourisme…). Puissent-ils néanmoins prendre le temps de contempler leur travail avec le même regard de Dieu en l’y associant et faire de toutes rencontres comme autant de rencontre avec le Seigneur.

Notre paroisse sera également cette année encore le lieu choisi par de nombreux touristes et visiteurs pour leurs vacances. Puissions-nous les accueillir comme il convient pour qu’ils trouvent ici, en cette belle terre du Tricastin, des hommes et des femmes disposés à les inviter et à les accompagner à ce repos contemplatifs où se vit dans la communion de l’Esprit Saint la Rencontre avec Dieu.

Que nos communautés paroissiales, que nos églises, soient pour tous comme autant de lieux qui invitent à la Rencontre avec le Seigneur.
Deux expositions cet été contribueront à cet accueil. L’une, à Suze la Rousse, est consacrée aux fêtes religieuses (à la sanctification du temps), l’autre, à la cathédrale de Saint Paul Trois Châteaux nous invitera à (re)découvrir les Eglises Orientales comme une invitation au voyage et à la communion avec nos frères chrétiens d’Orient.

« Heureux comme Dieu en France » dit un vieux proverbe yiddish. « Heureux comme Dieu en Tricastin » où Il nous invite au repos en sa présence !

Stéphane-Jacques Ruchon

Curé de la paroisse Saint Marcellin Champagnat en Tricastin.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP