Carême ! Chemin spirituel mystérieux vers la Lumière !

Ces textes nous sont connus, tellement connus que nous sommes presque habitués à les entendre


 

Les jours passent remplis de mystère et nous poussent vers l’avant dans l’actualité de nos vies : joie, cri, solitude, colère, doute, émerveillement, des mercis (parfois).
C’est au cœur de ces réalités que nous sommes entrés en Carême pour la énième fois à la rencontre de la Parole de dieu, de la parole des autres, de ma propre parole !
Les différents textes de ce carême année A :
1er dimanche : La création de l’homme et le péché (Genèse 2-3), La tentation de Jésus (Matthieu 4)
2e dimanche : la vocation d’Abraham (Genèse 12), la transfiguration (Matthieu 17)
3e dimanche : l’eau donnée dans le désert (Exode 17), la Samaritaine (Jean 4)
4e dimanche : Dieu fait sacrer David (1 Samuel 16), l’aveugle né (jean 9)
5e dimanche : le peuple mort va revivre (Ezéchiel 37), la résurrection de Lazare (Jean 11).
Ces textes nous sont connus, tellement connus que nous sommes presque habitués à les entendre. Ils glissent sur notre mémoire comme une forte pluie qui court sans laisser de traces ou très peu. Pourtant nous le savons tous, cette Parole est féconde : « Terre ! écoute les paroles de ma bouche. Que mes instructions se répandent comme la pluie. Que ma parole tombe comme la rosée, comme des ondées sur la verdure, comme des gouttes sur l’herbe » (Deutéronome 32, 2).
« Comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n’y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche. Elle ne retourne pas à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins » (Isaïe 55, 10-11). 
« Ce Dieu, dans les âges passés, a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies, quoiqu’il n’ait cessé de rendre témoignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos cœurs de joie » (Actes 14, 16-17).

Alors comment passer d’une « habitude lisse » à une nouvelle réception du message divin dans un « plus- vrai » chemin spirituel « plus- vrai » ?

En posant des « vannes » diverses dans nos vies codées et pressées, (vannes qui sont peut-être rangées dans les tiroirs de nos habitudes) et ainsi capter ce flot d’ « Amour » qui ne cesse de se répandre comme la manne sur la terre. Prenons conscience que nous sommes aussi toutes et tous ces milliers de petits trous qu’il y a sur les pommes d’arrosoir permettant à ce fleuve de « grâce » de se répandre en fines gouttelettes d’Amour sur nos frères et sœurs les hommes (cf : Isaïe 55, 10-11).
Ces vannes peuvent être :
Petits groupes de partage d’Evangile. (L’Evangile est nouveau tous les jours et chacun reçois la grâce d’en comprendre une part pour le bien de tous) ;
Sur le plan personnel, un temps de silence intérieur, de pause, de relecture. Jésus est disponible H 24, 7 jrs sur 7.
Petits groupes de partage multiple, la parole de Dieu en lien avec la parole des hommes et des femmes de ce temps. 

C’est ce que propose le CCFD-terre solidaire avec son nouveau livret de carême : Compagnon d’un chemin spirituel, en 5 étapes par la reconstruction symbolique de « l’arbre de vie » : terreau, bourgeon, feuille, fruit, vie donnée.
Cet arbre de vie qui est disposé, affiché dans nos églises, se trouve en première page du livret (largement disponible dans nos églises). Il nous montre symboliquement ce vers quoi nous devons tendre : la nourriture en abondance est partagée, la joie de vivre à travers plus de justice fiscale et climatique, le partage des idées pour un mieux vivre ensemble, etc.
Ainsi en citoyens responsables, « par Lui avec Lui et en Lui », transformons la clameur du monde en espérance.

Bon carême à toutes et à tous.

Jean-Noël RIEU
(Diacre, aumônier du CCFD-terre solidaire)






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP