ATTENDRE DANS L’ESPERANCE, LE TEMPS DU DESIR.
 

La Toussaint et l’Avent sont étroitement liés.

La célébration des saints nous rend conscients du jugement de Dieu. Bien que nous soyons tous appelés à devenir saints, nous nous connaissons comme pêcheurs. C’est le temps pour nous de contempler la destinée de l’Eglise dans l’éternité. Nous savons que nous sommes à la fois pris dans une grande nuée de témoins mais nous sommes aussi dans l’attente de la venue du Christ. Nous
attendons dans l’espérance.

La fête de la Toussaint témoigne de l’espérance, c’est la fête éternelle, la fête du ciel. La Toussaint est la fête joyeuse de la victoire du Christ. C’est la fête de tous les saints, de tous ceux qui sont
admis à partager le bonheur de Dieu.

L’Avent est un temps d’espérance et une invitation à être vigilant, un temps d’éveil.

Etre veilleur, c’est croire que les ténèbres feront place au grand jour.

Etre veilleur c’est, comme nous y invite l’apôtre Paul, nous revêtir pour le combat de la lumière et sortir de notre sommeil.

Faisons place à celui qui vient.

Le désir est un des moteurs les plus forts de notre vie. La publicité le sait bien : elle s’efforce de faire naître des désirs nouveaux.

Le vrai désir n’est pas de posséder mais entrer avec d’autres en communion de connaissance, d’amour, c’est le désir d’aimer et d’être aimé.

La prière d’ouverture à la messe de Toussaint est « puisqu’une telle multitude (les saints) intercède pour nous, réponds à nos désirs, accorde nous largement tes grâces » et au temps de l’Avent, c’est quatre semaines dans le désir de la venue du Christ « nous attendons ta venue... ».

Le plus beau des cadeaux que nous pouvons recevoir est de répandre dans nos cœurs le désir plus ardent d’aimer le Christ.

Brigitte Lambert

Pierrelatte






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP